&p=page_d_accueil &p=page_d_accueil

Inauguration CTA de l'Ecole d'Hôtellerie de Liège

 L'Hôtellerie liégeoise de demain, c'est par ce titre que la DH de ce 15 mars relatait l'inauguration du Centre de Technologie avancée...

CTA Lg.jpg

 Petit Historique du CTA de la Ville de Liège

 1.   30 juillet 2007 préparation du dossier de candidature intitulé: « Les bases du futur des métiers de bouche ».

2.   18 septembre 2007 approbation du dossier de candidature par la COPALOC

3.   07 novembre 2007 transmission du dossier de candidature à la Communauté française

4.   18 avril 2008 obtention du «label CTA» pour les 24 premiers CTA de la Communauté française dont le CTA Hôtellerie de la Ville de Liège (subside de la Communauté française = 823500 € dont 50 % sont subventionnés par le FEDER)

5.   01 février 2009 désignation du Coordonnateur CTA Monsieur Jacques Mathieu

6.   10 avril 2009 début des travaux d’aménagement du CTA au n°6 de la rue de Namur

7.   14 mars 2012 Inauguration du CTA Ville de Liège

 

Pourquoi créer un Centre de Technologies Avancées (CTA) ?

La motivation essentielle des promoteurs des Centres de Technologies Avancées, les CTA, se résume en quelques mots: «Mieux équiper nos écoles pour mieux former nos jeunes »

L’entrée dans le cercle de la revalorisation de l’enseignement qualifiant et les investissements en matière d’équipements se fondent sur un double constat:

1.   une grande dispersion de l’offre de formation

2.   une évolution rapide des technologies et donc des métiers.

Afin de répondre à ces défis importants c’est, déjà en 2004, que les responsables du Gouvernement de la Communauté française de l’époque avaient décidé de créer les CTA.

L’objectif du CTA est triple:

1.un perfectionnement pédagogique

2. une spécialisation professionnelle

3. une formation continuée.

 

Quels sont les six objectifs poursuivis par le CTA Hôtellerie de la Ville de Liège?

1. Portant le slogan: « Votre avenir, notre mission ! », le CTA de la Ville de Liège marie la science et la technologie au service de la création culinaire.

2.En perpétuelle évolution, le CTA se doit de coller à l’évolution des techniques et donc du futur des métiers de l’alimentation.

3. Le CTA permet la découverte de ces évolutions mais aussi leur application concrète en développant des techniques nouvelles telles que:
- la cuisine sous vide
- la cryogénie
- la cuisine basse température
- la cuisine moléculaire
- la cuisine santé
- la lyophilisation
- la plancha
- la marche en avant
- la cuisson en bain marie à basse température sous vide
- la gestion énergétique assistée par ordinateur
- la sémiologie dans l’assiette.
 

Le CTA est également un Centre de recherche pour une cuisine réfléchie. En effet, les apprenants étudient et comprennent la meilleure manière de respecter et de préparer les aliments par l’analyse de la composition et la transformation chimique des aliments afin que ceux-ci conservent toutes leurs qualités.

Le CTA est aussi un Centre de « Gastronomie durable» où les notions telles que:

- circuit court
- produit de terroir
- respect des quantités
- consommation intelligente

sont systématiquement les règles d’or applicables au quotidien.

Enfin, en évoquant l’option « Tourisme », nous pouvons annoncer que le CTA sera également un laboratoire d’observation de toutes les techniques qui lient, au niveau mondial, les différents pays et leurs traditions culinaires. Grâce à son réseau informatique performant, les étudiants en Tourisme peuvent également effectuer des simulations en agence de voyage, en jeux de rôles, en présentation de sites touristiques,...

 L’inauguration a eu lieu ce mercredi 14 mars, en présence de nombreuses personnalités et d’environ 200 personnes, membres de la communauté éducatives, fournisseurs et partenaires du projet.

Le centre de technologies avancées s’est installé  dans le bâtiment de l’ancienne poste, rue de Namur… tel “une conjonction de la science et de l’art culinaire”, soulignait l’échevin de l’Enseignement, Pierre Stassart.

L’école d’hôtellerie de la ville en bénéficiera bien sûr, puisque l’objectif principal est la formation. Et en l’occurrence, cette formation sera pointue puisque le CTA dispose d’un laboratoire et, dans les cuisines, de tout le matériel nécessaire à la cuisine moléculaire, à la lyophilisation, à la cryogénie sans oublier la gestion énergétique assistée par ordinateur… à la cuisine de demain en somme.

Pour qui ? Au-delà des élèves et des professeurs de l’école, précisons que les professionnels du secteur pourront aussi se perfectionner tout comme les futurs formateurs du CTA.

Et de préciser qu’un mess est aussi inauguré dans les locaux qui, soulignons-le, accueillent déjà les fonctionnaires du service des travaux de la ville. “Nous voyons aussi ce lieu comme une entreprise sociale”, précisait l’échevin des Travaux, Roland Léonard.

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ci-dessous, les élèves s’affairent à la préparation des zakouskis qui seront servis aux invités…

cid:image003.jpg@01CD020A.0A824350cid:image008.jpg@01CD020A.0A824350

 Les différents visiteurs découvrant les nouvelles techniques...

cid:image011.jpg@01CD020A.0A824350cid:image013.jpg@01CD020A.0A824350

Les commentaires sont fermés.